La mère rebelle

Mère percée. Mère tatouée.
De nos jours est-on encore étiqueté de « rebelle » avec un look de pirate ?

Depuis l’adolescence, j’aime l’esthétisme des ornements corporels.
Sans attendre l’avis favorable de papa-maman, je me suis fait percer le nombril par un apprenti-perceur à 16 ans à peine, accompagnée par ma meilleure amie.

Nous avions toutes deux également très envie de tatouages, mais le budget – et l’indélibilité – ne sont pas les mêmes qu’un petit piercing.
Alors nous nous sommes contentées de feuilleter des ouvrages d’art rempli de splendides photographies de tatoué-e-s.

Trois ans plus tard, c’est mon nez qui se fit percer.

Mais lorsqu’il fallu quelques mois après, BTS en poche, que je trouve un job, mon allure ne semblait pas me donner bonne figure…

Bizarrement, lorsque je me décidais à ôter mon « brillant », ce fût match gagnant.

Job obtenu, entrée dans la vie professionnelle, mon style s’est assagit, sans pour autant perdre mes envies.

A 23 ans, je me suis faite tatouer au bas du dos.
Une illustration longtemps réfléchie, dessinée par mes soins, représentant un papillon mi-tribal, mi-oriental.

Depuis trois ans, j’ai envie de me faire un nouveau tatouage.
Je le réfléchis. Il partira de la nuque, glissera vers ma clavicule pour terminer sa course sur le haut de mon bras.
Je le dessinerai, et projet en main j’irai voir le tatoueur.

© Noemie Choupis

Il sera végétal. Ornemental.

J’aime prendre inspiration en admirant le travail de Noémie Choupis.

Mais qu’en est-il des tatouages et piercing avec les grossesses ?

Mon tatouage, placé à un endroit qui n’a pas subit d’étirement, ne s’est pas déformé.
L’anésthésiste l’avait vu, et m’avait proposée de faire l’injection plus haut.
Pour mes trois accouchements, je n’ai pas eu besoin de péridurale. Ouf.

Le piercing au nez, peu importe. De toute façon comme vous l’aviez déduit, je ne le porte plus depuis 10 ans… En fait, j’en avais surtout marre qu’il se fasse la malle dans mon bol de céréales (rejet ?) !

Le piercing au nombril.
Ahhh le piercing au nombril.
Il fait parti de mon identité depuis si longtemps…
Mais il a bien changé.
Comme beaucoup de multipares percées au nombril, la peau a craqué.
Au huitième mois de ma première grossesse, alors que je ne portais plus de bijou depuis le sixième mois, la craquelure a commencé.
Au septième mois de ma deuxième grossesse elle s’est agrandie en s’étirant vers la bas, jusqu’à se diviser en deux petits chemins.
A la troisième grossesse, elle a continué de s’étirer, un tout petit peu.
(Il existe des piercing de grossesse, mais il n’empêche pas la craquelure)
Je n’ai pas encore trouver le bijou qui la mettrait en valeur – et qui ne gêne pas, ne se retrouve pas coincé, accroché, lors des tétées.

Il y a 15 ans les piercings au nombril et au nez étaient encore marginaux, ils ne le sont absolument plus à ce jour. De même pour les tatouages, hyper-peoplisés.
Si les ornements corporels sont devenus un effet de mode, il n’en reste pas moins une manière d’expression, une façon de se démarquer, d’affirmer son identité.

Rendez-vous sur Hellocoton !

L'as-tu lu ?

7 comments

  1. MissBrownie dit :

    Quand on te voit, on n’imagine pas ce qui se cache sous tes vêtements ;)

  2. lilicerise dit :

    Oh dis donc, je crois bien que je ne savais pas que tu avais un tatouage !!
    C’est pas trop mon truc tout ça, enfin, je suis surtout super douillette parce que je trouve quand même certains tatouages vraiment beaux ! Le piercing, c’est moins mon truc, suis trop vieille, je pense !! lol ! Il y a moins de percée dans ma génération !!
    Et juste pour rire, ma bs a attendu d’avoir ses 2 enfants et SES 2 péri pour faire son beau tatouage en bas du dos !! J’aurai fait pareil !!!

    Et super jolie ton animation !!!!

  3. Angie dit :

    Je ne savais pas que tu étais tatouée :-) C’est un projet pour moi aussi, pour mes 30 ans ^^ dissimuler les initiales des enfants de manière à ce qu’elles ne puissent être devinées, avec des arabesques, papillons peut être aussi ? Il sera entre les omoplates !
    La même expérience que toi pour le piercing au nombril, il passe toujours, mais je n’en met plus !
    bizous !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *