Ouverture du Shop !

le_shop_a_myzotte

L’idée d’ouvrir une boutique avec mes petites créations me trottait depuis longtemps,… très longtemps.
Un peu en même temps que l’ouverture de ce blog d’ailleurs.
Mais le manque de confiance et le manque de temps ont fait que j’ai toujours reculé le moment.

Et puis, un soir, j’ai lancé une nouvelle idée, et hop ! mon Ours a dit : on y va !
C’est porté par son élan (et l’effet « overdose de fatigue ») qu’on s’est mis à la création du Shop et du premier produit qu’on y proposerait.

Les fêtes arrivant, un produit de saison est de bon augure.
Mais surtout un produit à la fois utile et décoratif.

Nous sommes une grande famille avec beaucoup de loupiots qui font les indiens autour du sapin.
Quand le Papa Nöel arrive avec en guise de hotte un sachet poubelle 100 Litres, ça nous fait toujours sourire.

Alors pour que ce joyeux bonhomme rouge est la classe,
on lui a concocté une jolie hotte !

Un sac XXL en papier kraft recyclé, mise en valeur par un motif minimaliste de sapins, imprimé avec des encres écologiques par une imprimerie verte près de chez nous !
Et pour porter jusqu’au bout nos valeurs écologiques, ce sac résistant décoré recto et verso peut jouer les prolongations après les fêtes pour devenir sac de rangement, sac à linge, … ou bien d’autres utilisations… libre cours à votre imagination !

Pour fêter l’ouverture du Shop, les frais de port sont offerts.

SACHOTTE_05

SACHOTTE_06

Partagez vos photos avec le Sac’Hotte sur les réseaux avec les hashtag
#sachotte #myzotte

sapin_icon30px

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un concombre pour bébé…

concombre

 

Je ne sais pas pourquoi le Lapi’nous a renommé la gigoteuse de sa petite sœur « cocon », sans doute parce-que ça ressemble à cette chrysalide.
Un cocon qui se transforme en concombre, ce n’est pas commun…
Mais c’est drôle…

Vous connaissez le site un cocon pour bébé ?
C’est une mine de bons conseils et des tests produits pour les futurs et jeunes parents.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Etre en robe et allaiter

robeallaitement_mammae_5 robeallaitement_mammae_6

J’adore porter des robes.
En automne-hiver, une robe et un collant m’habille.

Allaiter sans avoir froid, sans se sentir rosir d’avoir dévoilé un peu trop de son décolleté… ce n’est pas toujours évidant.
Je ne me souci plus de savoir si cela ennuie ou non l’entourage de voir mon bébé se nourrir, mais je reste pudique.

J’ai des astuces, mais quand le vêtement est étudié pour un allaitement pratique, c’est fièrement que je le porte.

Il y a 4 mois, presque jour pour jour, j’ai reçu un adorable mail provenant d’une voisine de Belgique.
Quelques heures avant d’accoucher, on me proposait de tester une robe provenant de la nouvelle collection de Mammae.

J’étais impatiente de pouvoir porter un « vrai » vêtement d’allaitement.
Et en plus une robe !
Cette chose que certaines mamans ne portent plus tant que leur enfant tète en journée.

Quand j’ai reçu la robe, j’ai été surprise par l’accès au sein.
Enfin, les accès aux seins, devrai-je dire.
En effet, on découvre qu’on a le choix de dégager totalement son sein, ou bien d’ouvrir seulement l’accès par pression pour davantage de discrétion.
C’est très pratique d’avoir une poitrine dégagée quand le bébé n’a que quelques semaines, peine encore à trouver le téton, et a besoin de contact en peau à peau.
Quand l’allaitement est installé et le bébé plus agile, il arrive plus aisément à s’adapter à un accès plus étroit.

robeallaitement_mammae_4La robe a une coupe élégante et fluide.
La jupe tombe sous le genou et la taille est marquée sans toutefois appuyer sur le ventre.
Ce qui accentue cette taille cintrée, c’est notamment le + de cette robe : ses « bretelles » façon cache-cœur à croiser devant.robeallaitement_mammae_3
Et à quoi ça sert ?
Et bien vous pouvez vous en servir comme repère pour savoir quel sein donner !
Il suffit pour cela de placer la bretelle où vous venez d’allaiter au-dessous, ainsi vous saurez qu’à la prochaine tétée, il faut déboutonner la bretelle du dessus et donner à bébé le sein qui se cache dessous
Vous avez compris ? ;^)

Cette robe est facile à porter et à accessoiriser.
En allaitant, je n’aime pas porter des sautoirs ou des ceintures qui pourraient gêner ou même blesser le bébé.
Mais collants, veste, ou chaussures suffisent à donner un style casual ou bien glamour.
Aussi je conseille de porter cette robe, qui possède un décolleté V profond, avec une brassière d’allaitement noire, et pourquoi pas un bandeau en dentelle pour les poitrines plus menues.

 

Trois petits conseils pour porter des robes même en allaitant ?

• choisir une robe à l’encolure dégagée avec une matière souple et/ou élastique,
• choisir une robe avec le haut boutonné ou zippé,
• porter un short (comme ceux qu’on voit actuellement en macramé doublé par exemple) ou un jupon sous la robe, si elle est fine ou bien courte.
• porter sa robe avec un leggings. Ça fait très sympa avec un leggings en simili-cuir !

Ou acheter une robe d’allaitement !

Merci Mammae.

robeallaitement_mammae_2

offre_mammae

 

———————————————————————
Suite à vos demandes, voici 2 liens où l’on peut acheter la robe: 
existe aussi en version tunique.
La marque propose aussi des sous-vêtements, coussinets…
Rendez-vous sur Hellocoton !

Le sourire de l’ Enfant

pleurepasmamandouceurIl y a des choses qui nous marquent dans notre petite enfance.
Il est difficile de retrouver des souvenirs avant 4 ans.
Néanmoins, au-delà des photos et des histoires que nos ascendants nous content,
il y a des instants qui restent… pour toujours.

Ces jours-ci, un souvenir m’est réapparu comme un électrochoc.
Des images, des visages, mais aussi mes ressentis.
L’incompréhension, la déception, et même la honte.

Je devais avoir trois ou quatre ans.
Ma sœur, maman et moi étions en visite chez notre nourrice.
Ma mère et ma nourrice discutaient. 
Les mots défilaient mais ils ne me parlaient pas.
-Du langage d’adultes-
Ce qui me parlait, c’était le visage triste de ma nourrice.
Puis s’en est venu ses larmes, ses gémissements.
Dans mon esprit de petite fille, ma nounou avait besoin de réconfort.
Ce que je pouvais lui donner à ce moment c’était un sourire.
Elle m’a vu, et tout en pleurant, a dit quelque chose qui devait ressembler à :
— « ah ça te faire rire toi ma petite les soucis d’adultes »
Ce n’était pas méchant.
Je n’ai pas ressenti de méchanceté.

Mais un sentiment d’incompréhension m’a envahie.
J’étais blessée que mon sourire n’ait pas eu le pouvoir que je lui voulais.
Un sourire pourtant plein de douceur et en rien moqueur.

Alors que j’étais avec mon bébé,
Elle m’observait,
en silence…
Et puis elle m’a souri.
Joyeusement et bruyamment.

Que c’était réconfortant !

 

Ce n’est pas vraiment une {frian}dise*, mais c’est quand même une douceur.
Une douceur que j’ai envie de ranger parmi les {frian}dises.
Car comme les {frian}dises, c’est un moment de vie généreux vécu grâce à mes enfants,
qui me replonge dans mon enfance et m’aide à les comprendre.

* anecdote rigolote basée sur des mots d’enfants tordus, confondus ou juste attendrissants et n’ayant pas forcément rapport avec la nourriture – Mot inventé par MissBrownie du blog Mes Doudoux et compagnie pour dire enfan(t)dise qui est une marque déposée.

Rendez-vous sur Hellocoton !

[Frian]dise ~ Si, si. Le loupiot a toujours raison.

(frian)dise

Voilà ce qu’il est arrivé pas plus tard que vendredi dernier.
Finalement, ça partait d’un bon sentiment…
Mais quelle ténacité, quelle imagination…
Mes loupiots m’emportent avec eux dans leurs univers, leurs logiques… et j’adore !

Parfois je me dis :
« Mais pourquoi je ne suis pas allée dans le positif plus vite ! »

J’aurais pu lui dire, dès le début :
— tu trouves que ça ressemble à une poubelle ?
ou bien
— ce n’est pas une poubelle, mais aimerais-tu que ça en soit une ?

Voici petite participation aux frian-dise du mercredi © Mes Doudoux et compagnie

Rendez-vous sur Hellocoton !