Archive for Édition jeunesse

La propreté chez un plus de 2 ans et demi.

banniereproprete

Chaque enfant est différent.
On a pas fini de l’entendre… parce-que c’est vrai.

Il y a des étapes d’apprentissage où le parent est là, en « simple » accompagnateur.
Il y a des tranches d’âge pour ces apprentissages avant de passer en zone rouge d’inquiétude parentale.
C’est ainsi que vers 18 mois, on commence à vous demander :
« Alors ! il est propre cet enfant ? »
- Oui il vient de prendre son bain :)

En vérité, ce que Madame Lafouine veut savoir, c’est si ENFIN votre enfant fait ses besoins sur le pot et ne porte plus de lange - de couche quoi.

Avec notre troisième, on y allait cool avec mon Ours.
Pas de rentrée scolaire précoce. Zen.
Il y avait déjà tout ce qu’il fallait à la maison : le pot vert du grand frère, le pot de couleur violette de la cadette, un marche-pied, un réducteur de cuvette, et le phénomène de l’imitation sur lequel nous comptions bien nous reposer.
Voir les grands faire, il parait que ça motive les plus jeunes.

Les deux ans étaient là, et l’envie d’oter les couches… pas là.lesancienslivres
Alors nous avons ressortis les vieux livres et commencé à parler du sujet avec le non-interéssé.
Dans la bibliothèque, des basiques : Tchoupi, Petit Ours…
Des livres qui se contentent d’expliquer aux enfants comment ça marche le pot.
Et hop ! le protagoniste est propre en quelques pages -heures- sans chamailleries.

Suite à cette démarche, il y a eu quelques « victoires » sur le pot – mais irrégulières et sans notable motivation.

Le temps a passé.
On a laissé couler…
Deux ans et demi – toujours pas d’envie.
Et mine de rien, on a beau être des parents cools, ont fini par se questionner.

Parallèlement à cela, notre Pipou ne manifestait pas l’envie de grandir.
Il se disait « moi bébé, pas garçon ».
Et selon mes observations, cette attitude n’est pas dû à l’arrivée d’un nouvel enfant, puisqu’il prononçait déjà ces mots avant l’annonce de ma grossesse.
Je pense qu’il ne faut pas toujours chercher de cause ou de coupable – l‘enfant avançant à son rythme et ayant besoin d’un déclic.

Etant donné qu’à la crèche il allait de plus en plus régulièrement sur les petits toilettes, mais que à la maison il nous signalait sa peur de tomber dans le trou du W.C… On a cherché comment l’aider au mieux.
Les pots c’étaient niet.
Le marche pied et le réhausseur ne le sécurisait pas assez (Il n’avait pas la capacité d’y monter sans aide).

Par chance, on n’arrête pas les progrès en puériculture, et il n’a pas fallu errer longtemps sur la toile pour dénicher le produit qu’il lui fallait : un réhausseur pliable avec marches intégrées.
Rien que pour lui !
Comme il n’en avait pas en stock au Aubert du coin, on a décidé de le commander, et avec ça, je n’ai pas pu m’empêcher de prendre des livres sur le sujet.

Mes (seulement) deux conseils :

1) Parler du sujet par le biais de livres adaptés à son âge et à sa situation

lesnouveauxlivres

Nous avons choisi,

- Qu’y a-t-il dans ta couche,
de Guido Van Genechten aux éditions Albin Michel Jeunesse.

On suit dans livre le parcours d’une souris qui va voir chacun à leur tour ses amis les animaux, et les questionne sur ce qu’il peut bien y avoir au fond de leur couche… Osé mais divertissant !
Pipou et sa grande sœur de 4 ans ont tout de suite adoré ce livre. L’idée de découvrir les noms des excréments des animaux, de soulever les rabats… Parties de rigolade assurées ! La fin de l’histoire est surprenante pour l’enfant.
L’envie d’imiter chez le mien a été immédiate.

- Non ! Je ne veux pas le pot
aux éditions Fleurus

Ce livre correspond tout à fait à mon garçon car le petit Théo a(vait) exactement les mêmes comportements que lui fasse à la couche et au pot : Théo est en sécurité avec sa couche et manque de confiance en lui.
L’histoire est plus longue que les autres livres du genre : plus de texte et des images plus petites, explicites donc moins ludiques.
A la première lecture, j’ai senti que Pipou n’accrochait pas. Pourtant c’était vraiment « lui » !
Alors je l’ai lu de nouveau, quelques heures plus tard, en changeant le prénom de Théo par le sien, et les prénoms des enfants du livre par ceux de son entourage.
Bingo ! ça l’a interpelé !

L’enfant peut avoir des peurs ou des blocages et en discuter grâce au support de la lecture est souvent salvateur.

2) Lui offrir son propre trône

Avec le matériel nécessaire à la maison, j’ai cru qu’on pourrait passer cette étape, bien que je l’avais lu quelque part…chacunsonpot
Nous aurions pu aller choisir le fameux pot ensemble dans un magasin, mais j’aurais eu les boules s’il nous choisissait le modèle à volant musical de l’ourson wally… 
Par apport à son âge, sa morphologie (attention certains pot sont mal fichu pour les petits garçons, et leur robinet se place souvent mal !) et son attitude (il allait avec entrain sur les minis W.C de la crèche), je savais qu’il fallait mieux passer directement au réhausseurrehausseur.
Nous lui avons offert comme un cadeau, avec l’enthousiasme et la singularité qui vont avec.
Et en moins de 2 minutes il se l’est approprié et a voulu le tester.
A ce jour, il sait le mettre en place seul, et il y grimpe avec assurance.

L’enfant a besoin d’être encouragé et valorisé, surtout au sein d’une grande fratrie.
Il me semble que cet nouvel objet dans la famille, qui a mobilisé l’attention des grands, et qui du coup se sont mis à l’encourager également, à fortement contribué à cette finalité, l’apprentissage de la propreté.

Voilà, notre Pipou va maintenant avoir 3 ans dans 3 semaines et celà fait 4 semaines qu’il ne met plus de couche jour et nuit.
La première semaine, il y a eu quelques gouttes de pipi échappées, des slips changés, mais aussi des couches de dodo toutes sèches…
Quand on sent que l’enfant est sur la bonne voie, il ne faut pas faire marche arrière, il ne faut pas le gronder s’il souille ses culottes, car les petits ratés, c’est tout à fait normal. Cela arrive surtout quand l’enfant joue, qu’il est très concentré ou bien fort fatigué.
Et surtout, que l’entourage (crèche, grands-parents, nounou…) suivent les nouvelles habitudes.

Les premiers temps, c’est souvent nous parents qui sommes stressés et n’arrêtons pas de leur rabâcher « tu veux aller pipi/caca ? »
Tout cela rentrera dans l’ordre en quelques semaines.

C’est un réel soulagement pour lui : depuis il est un « garçon » et nous prouve son envie de grandir de jour en jour.
C’est un soulagement également pour notre porte-feuille (et notre moral), d’autant plus que son grand frère a résolu son énurésie quasi au même moment.
(Si le sujet vous intéresse, il est plus délicat, mais je peux vous en parler…)

L’avis de Ludivine, auxiliaire puéricultrice en crèche.

« Comprendre que c’est l’enfant qui décide et non le parents est primordial, sauf si on veut rentrer dans le conflit et le risque de « séquelle ».
En revanche, attention au « on ne revient pas en arrière ».
Nous avons eu plusieurs exemples en crèche, comme celui d’un enfant qui après une semaine en vacance chez papy-mamie était « propre ».
Mais de retour au vrai rythme, tout s’est compliqué et là est arrivé une grosse perte de confiance en lui…
Ce n’est pas forcement redevenir un bébé si on remet une couche, c’est juste que ce n’était pas le moment pour lui finalement.
D’où l’intérêt de rester à sa place d’accompagnateur, d’observer, parler, aider sans forcer. »

 

bienvenuesurletrone

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

« Je lis tout seul »

janvier2014_lecture

La première période étant passée, le jeune CP doit avoir une démarche de lecteur.
C’est la maîtresse qui le dit.
Le Lapi’nous rapportera chaque week-end, un livre de la bibliothèque scolaire.
Et ça lui plait ! Ouf !
Cette semaine, c’est le livre Regarde-moi d’E.Plocki et J. Melser, de la collection Je lis tout seul – Série C (éditions Mdi).
Ce qui m’a séduit dans cet ouvrage, outre le fait que les textes soient vraiment adaptés aux lecteurs débutants, ce sont ses illustrations.
Oui ! car l’école possède l’édition de 1974 – en très bon état.
Des illus-tra-tions vintages, comme j’aime.

Je vous en laisse découvrir quelques unes :

janvier2014_lecture5janvier2014_lecture3 janvier2014_lecture4janvier2014_lecture2

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le Yoga pour les enfants

presention_yoga_enfantIl y a quelques temps, je vous avais présenté l’ouvrage-CD Calme et Attentif comme une grenouille, qui propose des exercices de méditation simples pour les petits enfants.

Pour aller plus loin dans l’expérience avec les loupiots, la Cocotte a reçu pour son dernier anniversaire l’album CD Mon premier livre de Yoga.

Destiné au 2-5 ans, je vous assure qu’il plait aussi aux plus grands comme la grande enfant que je suis.
Les exercices sont ludiques, et les supports à la fois auditif (le CD), visuels (les belles illustrations de Marion Billet, également illustratrice des célèbres livres sonores pour les tous-petits), et écrits (les instructions sont décrites par étapes).
Chaque exercice est associé à un animal ou un symbole qui lui même suggère une émotion.
Par exemple, si la colère monte, le mouvement du dragon rouge est tout à fait approprié pour aider l’enfant à éteindre son feu intérieur ;^) — trop top pour ma Cocotte, véritable petite lionne rugissante…
La licorne blanche va aider l’enfant à retrouver son calme après une peur ou une excitation négative.
On trouve aussi des mouvements qui aident à se préparer au sommeil avec la fée Éolis, ou simplement se détendre (mouvement du soleil ou de Merlin le castor).
Il y a en tout 10 exercices qui peuvent servir pour apaiser beaucoup d’émotions rencontrées par l’enfant.

Une des choses importantes à travailler avec le loupiot, c’est la respiration.
Je me souviens, avoir compris très tardivement que je respirais mal.
En lisant le livre, Accoucher en sécurité : Plaidoyer pour choisir une naissance plus naturelle, lors de ma première grossesse, je me souviens de l’auteur, Sophie Gamelin-Lavois, qui explique un moment comment respirer : la bonne façon de respirer (et exit la respiration du petit chien pour accoucher !)… avec le ventre…
Comment ? Quoi ? Avec le ventre ? Mais je crois que je respire avec la poitrine moi :^(…
Voilà comment j’ai (ré)appris à respirer.
Et puis ensuite, encore plus « profondément » grâce à la méthode de Bernadette de Gasquet lors de la rééducation post-partum.
Maintenant je suis capable d’expliquer à mes enfants comment bien respirer, ce qui est la clef d’un mouvement bien réussi en yoga, mais aussi primordial quand il se retrouve seul face à une situation qui lui génère du stresse ou de l’angoisse et qu’il doit retrouver son bien-être.

Si vous souhaitez vous familiariser avant ce type d’achat avec le yoga pour les enfants, le magazine Pomme d’Api partage également des exercices superbement illustrés par Ilya Green, en version papier sur leur mensuel, mais également généreusement sur leur page facebook.

 

illus_yoga1 illus_yoga2 yoga_pdf

Bonne détente les loupiots !

Rendez-vous sur Hellocoton !

{déco de table} Fées attrapées dans un ancien jardin anglais.

Une décoration de fée pour l’anniversaire de la Cocotte,
inspirée par le livre Les Lettres des Fées Séchées de Lady Cottington de Ari Berk et Brian Froud.
Un livre que j’ai feuilleté chez ma meilleure amie il y a presque 16 ans,
au temps où l’on partait chaque année en Bretagne du Sud à la rencontre de korrigans et autres créatures elfiques.

En dessert, une pavlova non réussie de l’extérieure mais exquise à l’intérieure :
… Renversante !
Une recette nuageuse et fraîche, que je partagerai avec vous quand je serais au point.

Le lierre, les roses et le sureau viennent de notre jardin,
les animaux appartiennent au Pipiou,
les fées sont imprimées à partir d’images cueillies sur Pinterest sur du papier canson et du calque,
les étoiles et le tulle argentés sont des restes de l’anniversaire de super-héros du Lapi’nous.

 

poussière étoiléesFée en bouteilletable décorée avec un chemin de lierre (naturel)fée de jardinchaise ailéerenard, escargot… dans le jardin anglais !une fée écrasée puis séchéeun gâteau quelque peu…renversant

Rendez-vous sur Hellocoton !

La Pokéfête #1 : les masques de Pokémon

les masques en feutrine pour enfant  pokemons © myzotte

Comme je vous l’avais annoncé il y a quelques semaines, le lapi’nous avait envie d’un anniversaire sur le thème des pokémons.
C’est ainsi que je me suis aventurée dans la recherche d’une décoration inspiré de ces petits montres aux pouvoirs extra-terrestres.
Le Carnaval étant dans une semaine, je vous propose de découvrir et de réaliser des masques à l’effigie de quelques unes de ces créatures.
Les enfants adorent se déguiser – je sais ici que je leur fais toujours plaisir avec de quoi se métamorphoser pour rêver.

 

le matos :

tygnon-sur-lapinous - myzotte.fr• des feuilles/plaques de feutrine – à défaut, des feuilles de couleur CANSON.
• du fil élastique
• de la colle chaude (pistolet), ou bien de l’adhésif double face, ou si vous êtes couturière, vous pouvez également coudre les éléments.
• des ciseaux textile
• une craie


comment faire …

[1] téléchargez les gabarits offerts (pour un usage non commercial, sinon me consulter) puis imprimez-les sur du papier ordinaire format A4.

[2] découpez les formes selon les contours, en pensant à évider les yeux.

[3] disposez les morceaux découpés du gabarit sur vos feuilles de couleurs correspondantes, puis tracez les contours de la forme à l’aide de votre craie.

[4] découper vos formes suivant vos tracés.

[5] assemblez les éléments qui composent le pokémon selon le modèle fourni dans le PDF.

[6] trouez de part et d’autre du masque pour attacher l’élastique selon le tour de tête de vos loupiots.

Et voilà.

Utilisez également dans le fichier fourni les modèles à colorier, qui peuvent également servir de masques aux enfants.

 

les-masques-pokémon-par-myzotte © reproduction commerciale interdite


Dans quelques jours, revenez pour découvrir comment décorer votre table, et quels desserts réaliser pour une pokéfête.

 

 

FREE DOWNLOAD POKEMON MASK


Mon blog a déjà un an !
Il y a douze mois, pour mardi gras,
vous pouviez télécharger des modèles
de masque de super héros et de clown.

Rendez-vous sur Hellocoton !