Archive for Bric-à-brac

Ploc, pour les épicuvins !

Si vous avez déjà cliqué sur mon à propos,
vous savez que je suis une créative à son compte.

En 2012, accompagnée de mon Ours de mari, nous avons fondé notre SARL.
C’est un studio de création où nous répondons à des projets de communication papier & écran, de la prise de brief à la livraison.
Parmi nos projets en cours, il y en a un qui nous appartient à 100%, et que nous portons depuis plusieurs années.
En 2004, mon Ours a répondu à un besoin d’un proche en créant une application de gestion de cave à vins.
De là est né Open Cellar.
L’enthousiasme des utilisateurs (+ de 700 000 dans le monde) et l’avancée des nouvelles technologies, nous a donné l’envie d’améliorer cette version et de répondre aux nouveaux besoins.
Voilà PLOC.
Nous travaillons donc – en plus d’autres projets – avec passion sur cette APP, pour le moment en phase de test.
Notre objectif est de sortir PLOC avant septembre 2014.

En attendant, voici une présentation de l’application, pour vous permettre de mieux cerner le projet (cliquez sur l’image pour plus d’aisance de lecture) :

presentation_de-PLOC

Suivez nos avancées sur notre page facebook.
Si vous êtes un professionnel du vin, notre projet va s’en aucun doute répondre à vos besoins. Je vous invite à me contacter pour plus d’info.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Parler d’ eux…

les3

La pudeur de parler d’eux fait que j’émets de la réserve à évoquer leur vie, leur acquis, leurs soucis…
En cette fin d’année (scolaire), j’ai pour la première fois l’envie d’un mini-bilan…
J’ai 2 ans de retard dans les albums photos et je me dis que prendre le temps de me poser en cette fin d’année mouvementée devient une nécessité.
Je me dis…

L’ainé (6 ans et 4 mois):
Le suivi orthophonique bénéfique se poursuit / le bégaiement se fait de plus en plus rare / le chuintement toujours présent mais plus sur ch ni le g.
Il a reçu son brevet de natation.
Il a laché sa draisienne adorée pour le vélo (sans roulette).
Il a perdu 2 dents et la 3e bouge.
Il a compris le principe du « comptage » et de l’infini.
Il est énurétique nocturne et est motivé pour s’en sortir.
Il semble à l’aise dans son école, dans sa classe et reçoit des invitations régulières de copains.
Je trouve qu’il a beaucoup d’empathie.
Il joue aux pokémons, aux bakugans, aux chevaliers, au légo, aux dinosaures, de moins en moins avec ses super-héros.
Il ira au CP en septembre prochain.

La cadette (3 et 10 mois) :
Les Terrible Two sont une histoire ancienne de quelques mois pour elle.
Elle suce frénétiquement son pouce en cas de fatigue.
Elle est passé d’un doudou à trois.
La lumière est pour l’instant une nécessité pour une nuit calme et sans réveil.
Elle adore conduire tous types d’engins (pour enfant) et souhaite devenir adulte pour avoir son permis et sa voiture où elle y emmènera ses 5 enfants et son chien.
Elle a une amie – et des copains-copines.
Elle aime choisir ses vêtements et s’habille seule depuis la rentrée dernière (au moins…). Depuis Disney elle salue façon Cendrillon dans son carrosse…
Elle nous demande chaque week-end où on va et chaque matin si demain c’est l’école ? et si après-demain y’a pas l’école ?…
Elle joue aux poupées, à la dinette, beaucoup à la maitresse.
Elle ira en moyenne section en septembre prochain.

Le benjamin (2 ans et 2 mois) :
Les terrible two sont bien là.
Il conduit son camion porteur aussi vite et bien que Shumy et Rossi réunis.
Il a quitté son petit lit à barreaux pour un « grand » lit.
Il apprécie le port des culottes-couches et ignore l’objet pot mais pas sa signification.
Chaque jour un nouveau mot entre dans son dictionnaire personnel. Il commence à lâcher le langage « Tarzan » et a introduit le « moi ».
Il monte et descend les escaliers sans aide.
Lorsqu’il est en colère, on dirait un lama, il fait une grimace en tirant la langue tout en bruitant « bbrrrr », crachotant et bourdonnant… (mieux vaut ne pas avoir le visage en face de lui dans ce cas…).
Il mange sur une chaise avec réhausseur (nous avons rangé la chaise haute depuis 4/5 mois).
Il joue aux voitures, aux animaux, aux puzzles, aux DUPLO.
Il n’ira pas à l’école avant septembre 2014. Il continuera les journées crèche et chez papy-mamie.

À trois, ils jouent ensemble. C’est souvent 2 par 2 et un tout seul. Parfois à 3, et là, au bout de 10 minutes il y a des pleurs…
La cadette et le benjamin jouent à l’école, au papa-maman…
Le benjamin et l’ainé au LEGO.
L’ainé et la cadette jouent un peu à tout à deux, execpté à la poupée et à la maitresse… ;^)
À trois ils font des courses d’engins, des chasses aux insectes, des cabanes, des glissades au toboggan ou encore des parcours de motricité.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leur papa à eux…

_MG_0770_MG_0766
Voici le Tee Shirt personnalisé fête des papas, tradition annuelle du Terrier.

Et en bonus cette année… le mug !
Et c’était bien vu, car la veille la tasse de l’Ours s’est brisée.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rose, rouge, violet, et cetera.

en-images

Quelques images de cette fin de semaine,
avec des envois prêt-à-partir mais retardés par un souci de santé qui m’a contrainte à me faire discrète…
Découvrez sur ces photos une partie de mon atelier squatté par deux de mes loupiots…
mais aussi l’illustration personnalisée que j’ai faite pour la grande gagnante du concours chez Julia !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partages du dimanche ~ Shortbread du millionnaire + Delta Rae

découverte 1 :

 

le Shortbread du Millionnaire

shortbread millionaire

Mon Ours a découvert un fameux dessert au détour d’une escapade.
Il m’a dit « c’est celui là que nous devons faire pour le repas d’anniversaire du Pipou ! ».
Après avoir demandé conseils auprès de mes copines expertes en pâtisserie,
voici la recette que j’ai utilisé pour un gâteau de 20 grosses parts.

couche 1 – le shortbread :

• 500g de beurre demi-sel ramolli
• 750g de farine à gâteau• 200g de sucre de canne

Préchauffez le four à 17O°C.
Homogénéisez le beurre avec le sucre.
Incorporez la farine.
Faîtes une boule puis étalez-la dans un plat préalablement tapissé de papier sulfurisé.
J’ai utilisé le dos d’une cuillère à soupe pour parfaire la couche.
À la fourchette piquez la pâte et placez le tout au four (toujours à 170°C) pour une trentaine de minutes. (Il faut que le biscuit devienne légèrement doré).
Laissez refroidir au moins 30 minutes.

couche 2 – le caramel :

• 100g de sucre de canne
• 1 sachet de sucre vanillé
• 400g de beurre (demi sel ou doux)
• 8 cuillères à soupe de sirop d’érable (ou miel)
• 4 boîtes de lait concentré sucré

Pour obtenir la caramel (ou toffee), faîtes chauffer dans une grande casserole le lait concentré sucré et les sucres en remuant continuellement avec une spatule en bois. Ajoutez le beurre et continuez de mélanger jusqu’à ce que le caramel brunisse légèrement et devienne suffisament épais. (environ 15 minutes vu la quantité).
Versez le caramel chaud sur le biscuit froid et laissez refroidir au moins 1 heure au frais.

couche 3 – le chocolat :

• 800g  à 1kg de chocolat (j’ai utilisé des restes de chocolat au lait de Pâques, du chocolat noir pâtissier, du pralin)
• 1 petite brique de crème liquide

Faîtes fondre les chocolats dans une marmite, et ajoutez y la crème liquide pour lier.
Une fois homogénéiser, versez le chocolat chaud sur le caramel refroidi. Pour avoir une couche lisse il vous faudra basculer le plat de gauche à droite.
Mettez ensuite au frais et surtout bien à plat.
Servez en coupant en carré.
Nous l’avons servi avec une boule de glace à la vanille — Succès !

shortbreadgrd

 

découverte 2 :

 

Delta Rae

deltaraecercle

 

Après avoir visionné Gangster Squad, avec le merveilleux Ryan G., j’ai eu très envie d’écouter la BO du film.
C’est là que mes oreilles se sont émerveillées à l’écoute du groupe Delta Rae.
J’ai voulu en savoir plus sur eux.
Ils sont six et certains sont frères et sœurs – originaires de Caroline du Nord. Il n’y a pas de leader – chacun chante et joue d’un instrument selon les morceaux. Inspirés par leurs histoires personnelles, l’Histoire, la société (ils ont écrit un chanson engagée pour le mariage égalitaire) leur étonnante musique explore l’univers de la côte ouest nord américaine : du gospel, du blues, du pop rock parfois folk… mais aussi une part de mystique, et plus précisément d’inspiration mythologie (leur nom Delta Rae provient d’un conte mythologique que leur maman leur narrait petits).

Les critiques états-uniennes leurs reprochent d’avoir, pour les 4 chanteurs, des voix trop puissantes qui feraient de chacun d’eux de bon chanteur solo, et de ce fait, d’avoir un album qui part dans tous les sens.
J’ai envie de dire que c’est leur premier album, que le groupe est récent (3 ans environ), donc que tout ça -au contraire- est pour moi plein de promesses !

En tout cas, je suis complètement accro à leur album Carry The Fire, en particulier la piste 2 « Is There Anyone out There ».
Vous pouvez télécharger (gratuitement) une version de quelques unes de leurs chansons en live et leur dernier single « Bottom of the River » en vous inscrivant à leur newsletter.
Je vous conseille de les découvrir en regardant ce medley :

Bonne écoute !

deltaraeofficiel

Bel anniversaire à ma sœur !

Rendez-vous sur Hellocoton !